Pollution numérique : ces petits gestes qui sauvent notre planète

2019-06-20- Pollution numérique

 

Trier ses déchets est devenu une action quotidienne et presque banale pour de nombreux foyers. Pourquoi ne pas le faire avec nos déchets numériques ?

La pollution numérique, ce sont les émissions de Co2 que dégagent les appareils numériques tels que les Smartphones, les ordinateurs, tablettes...  À ce jour, le chiffre est alarmant puisque ce n'est pas moins de 2 à 3% de l'émission de Co2 à l'échelle mondiale qui est émise par le numérique.

 

2019-06-20- Pollution numérique

 

  • La pollution numérique, de quoi s'agit-il exactement ?

 

Le phénomène de pollution numérique est un phénomène encore méconnu dont on parle trop peu. En France, seulement 40% de la population se dit préoccupé par ce sujet. Pourtant, les chiffres et les faits sont là : l'utilisation de nos objets connectés pollue et les conséquences sont néfastes pour l'environnement.

Lorsque vous envoyez un mail, que vous laissez brancher votre chargeur de téléphone avec rien au bout ou lorsque vous laissez toutes vos applications et logiciels tourner en arrière-plan, vous participez à cette pollution numérique.

Depuis peu, les chiffres sont en pleine évolution notamment à cause de la baisse des prix des téléphones sur le marché, la multiplication des usages des réseaux sociaux ou encore la diversification des objets connectés (montres, enceintes, etc.).

 

  • Quels sont les risques liés à la pollution numérique ?

 

Toute cette pollution numérique représente des risques non négligeables d'un point de vue environnemental. L'utilisation abusive du numérique telle que nous la connaissons aujourd'hui participe à la production de Co2 et donc à la formation de gaz à effet de serre. L'envoi excessif de mails, mais aussi le stockage de ces derniers participent à cette production de Co2 et plus nous gardons nos anciens mails, plus nous participons à cette pollution.

Mais ce n'est pas tout, pour produire et fabriquer les objets que nous utilisons (Smartphone, ordinateurs, etc.) il faut des matières premières rares. La surexploitation de ces ressources naturelles non renouvelables provoque un épuisement ainsi qu'une pollution croissante des sols, de l'air et des eaux. De plus, ces matières premières possèdent une toxicité élevée et leur exploitation nuit également à la santé des habitants locaux.

 

  • Comment lutter contre ce phénomène de pollution numérique ?  

 

Face à ce problème conséquent de pollution numérique, comment des personnes comme nous pouvons agir à notre échelle ? Au travail comme à la maison ? Voici les solutions qui existent et que chacun d'entre nous peut appliquer quotidiennement :

  • Trier ses mails : un mail qui est stocké alors qu'il ne sert pas consomme et pollue quand même. Il est stocké dans ce qu'on appelle un centre de stockage de donnée (data center), comme toutes nos informations, et il prend donc de la place inutilement et rejette du Co2. Il suffit simplement de bien effacer ses mails inutiles et de penser à vider la corbeille de notre boite mail. Et si vous devez envoyer un mail à un de vos collègues au bureau, demandez-vous si c'est vraiment nécessaire ou si vous pouvez vous déplacer jusqu'à son bureau. Quelques mails non envoyés participeront déjà à réduire la croissance de la pollution numérique.

 

  • Ne pas laisser tourner plusieurs logiciels en arrière-plan : si vous n'avez plus rien à faire sur ces derniers, vous pouvez les fermer et les rouvrir plus tard en cas de besoin. De même pour les onglets sur Internet, il faut éviter d'en ouvrir une grosse quantité. Pour cela, vous pouvez utiliser les favoris et retrouver rapidement la page que vous vouliez sans la laisser ouverte en permanence. À savoir qu'une recherche Google consomme elle aussi et participe à la pollution numérique. Une alternative ? Ecosia, un moteur de recherche qui participe à la replantation de jeunes pousses d'arbres dans les endroits victimes de la déforestation, chacune de vos recherches deviennent alors utiles.

 

  • Débrancher vos appareils lorsqu'ils ont finis de charger : il n'y aucun intérêt à laisser votre ordinateur ou votre téléphone brancher toute la nuit puisque cette habitude consomme plus que nécessaire. De même pour votre box internet ou votre télévision, vous pouvez les débrancher la nuit lorsque vous dormez. Il est très simple d'installer des multiprises pour vos appareils électroniques et de les éteindre le soir. Vous ferez alors un petit geste pour l'environnement, mais aussi pour votre facture d'électricité.

 

En effectuant ces quelques gestes, moins de Co2 sera émis et votre consommation électrique sera réduite également. Ce sont ces petits gestes du quotidien qui permettront de diminuer ce phénomène de pollution numérique et ainsi d'agir pour la bonne cause.

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter d'actualité et retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux : LinkedInFacebookTwitter !